• Marie

Les émotions et les enfants (Partie 1)

Mis à jour : 10 déc. 2019





Joie, tristesse, colère, calme, honte... vos petits-bouts jonglent avec une multitude d'émotions au quotidien et ce n'est pas toujours simple. Comment les accompagner au mieux ?


Les émotions qui nous plaisent comme celles qui ne nous plaisent pas font partie de la richesse de l'être humain

Chaque émotion a une fonction, elles ont toutes leur place, lorsqu'une émotion nous traverse, c'est qu'elle a un message à nous délivrer.

Certaines sont pénibles, nous avons tendance à les craindre et à les éviter.

C'est important de prendre conscience que les émotions sont des vibrations qui traversent notre corps. Une émotion ne tue pas et nous sommes équipés pour les traverser.


Lorsque l'on voit une émotion arriver, le mieux est de l'accueillir, en étant dans une forme d'observation. Cette approche aide à les apprivoiser, à les nommer et à observer comment elles se manifestent dans notre corps.


Les enfants se construisent chaque jours, il est donc fondamentale de leur enseigner comment traverser leurs émotions, c'est un cadeau énorme à leur faire.

Comment s'y prendre ?


En tant que parent on se sent mal lorsque notre enfant traverse une émotion négative, nous avons souvent tendance à vouloir les faire passer ou les résoudre, frustration, déception,colère, honte... rien que d'y penser cette liste nous sert le coeur.


Voici quelques conseils :


- En tant que parents, il est inconfortable de voir nos enfants en pleine tempête émotionnelle ainsi nous avons tendance de manière plus ou moins consciente à vouloir les éviter. Notre rôle est de pouvoir les accompagner à n'importe quel moment à traverser cette tempête.


- Comme il est inconfortable de voir son enfant traverser ses émotions négatives, nous avons tendance à nous positionner en tant que sauveur. Il ne faut pas vouloir résoudre une émotion négative, il est fondamental de laisser l'enfant le faire seul et de le soutenir en cas de besoin.


- Notre rôle et de leur transmettre un message important : Quand tu ressens une émotion pénible ou douloureuse, ça fait partie de la vie, ça ne durera pas toujours, je sais que tu as toutes les ressources pour les traverser. Je comprends ce qui se passe à l'intérieur et je sais que ce n'est pas agréable, moi aussi ça m'arrive parfois.


- Identifier l'émotion : Mettre un mot, si l'enfant est petit


- Parler de l'émotion avec lui pour dédramatiser, comment il la ressent dans son corps ? est-ce que elle a une couleur ? une forme ? est-ce que elle est chaude ou bien froide ? Cela permet de moins la subir, de mieux cerner le mode de fonctionnement de l'enfant.


- Laisser l'émotion suivre son cours, il ne s'agit pas de le laisser se morfondre (ne pas intervenir pour résoudre son émotion)


Ces différentes étapes permettront à vos enfants d'apprendre à reconnaître ses émotions, à les traverser le plus sereinement possible et à les reconnaître lorsqu'ils les sentent monter.


Tout cela permettra de faire en sorte que les émotions négatives paraissent moins pénibles à vivre si on y met moins de résistance. Il est donc plus facile d'affronter la vie avec courage et authenticité.

Cette prise de conscience permettra d'avoir des réactions plus réfléchies et de prendre de la distance et de la hauteur avec ce qui peut vous traverser au quotidien.


Exercice pratique à mettre en place pour les parents :

- Lorsque votre enfant traverse une tempête émotionnelle, comment réagissez-vous ? Etes vous tenter d'intervenir ?

- Lorsque votre enfant traverse une émotion négative, communiquer avec lui, posez les mots, faire un dessin pour exprimer l'émotion.


POUR TOUTE INSCRIPTION À LA NEWSLETTER, LA FLEUR DES ÉMOTIONS AINSI QUE LE TABLEAU DES SOLUTIONS VOUS SERONT ENVOYER GRATUITEMENT




© 2018 proudly created by Marie Job